Édit du 20 mars :

Petites précisions sur mes mandalas

1) je n'utilise pas de feutre mais des crayons de couleur
"triplus" de STAEDTLER, adaptés à mes doigts tordus,
et leur mine est tendre et assez grasse pour glisser.
2) je les choisis dans un album que j'ai trouvé chez SATORIZ,
"mandalas pour la méditation"
de Christian PILASTRE.
Il fait partie d'une série de 5, et lorsque j'aurai utilisé tous ceux
de celui-ci, j'achèterai "les mandalas du coeur"
3) je travaille sur des photocopies (papier 120 gr) car je peux les
colorier plusieurs fois et le résultat est chaque fois différent.
4)dans certains villages, il existe des séances collectives de coloriage
de mandalas qui, rassemblés forment une fresque décorative
extraordinaire, colorée et réconfortante...
5) je laisse libre cours à ma sensibilité et à ma créativité,
la couleur est l'histoire de ma vie.  Les mandalas sont un
partage avec mes petits enfants.

Je colorie, je colorie, et ça va :

Cette mine de crayon qui glisse sur le papier en lui suggérant
une interprétations différente, tout en douceur...

Num_riser0001

Je m'en farcis la tête et je pense le moins possible...
une tasse de thé, la "vidala-babuala" d'Ariel Ramirez
et je suis sur mon nuage...