Notre Babycath a quitté la maison il y a 1 mois et 1/2...
La fille d'une amie venait de perdre sa petite violette
et sa petite fille restait inconsolable...

Belle aubaine pour cette minette qui manifestait une facilité d'adaptation
à condition d'obtenir le couvert, le gîte, le jeu et surtout les câlins.

Désormais elle s'appelle Vanille, vit à Lyon et a très vite trouvé le chemin de la chambre
de sa maîtresse où elle passe le clair de ses nuits et ses jours...
entre deux séances de culture physique avec la petite fille de la maison,
et de gros ronrons dans les bras de sa mère adoptive...

Je suis contente, car je sais qu'elle est dans une bonne maison.

J'ai souvent de ses nouvelles : elle profite bien, est un peu gloutonne,
comme tous ces chatons abandonnés par leur mère et sevré trop tôt...
Elle va se calmer ; je devrais avoir sa visite samedi prochain,
car c'est une date de visite chez le vétérinaire...

Il y en a un qui devrait être content, car depuis notre retour,
il cherche sa copine-de-la-courcopine-de-la-cour !

Les derniers jours de sa présence chez nous, cette coquine
rentrait pour jouer avec CherlockCherlock, qui, pas trop rassuré
d'approcher cette boule de poil qui peuplait l'air de doubles saltos...
se tenait en retrait, observait, mais avait très envie d'inspecter de près
cet acrobate... qui, bien sur en le voyant de près (il en impose, quand même)
avait peur et soufflait ! rien de tel pour tenir encore plus à l'écart notre CherlockCherlock...
qui, un peu triste reprenait la posture d'observation...

Mais voyez plutôt :

01

01

1er_septembre_2008_01